précoce


précoce

précoce [ prekɔs ] adj.
• 1651; lat. præcox, de præcoquere « hâter la maturité, faire mûrir complètement »
1Qui est mûr avant le temps normal (végétaux). hâtif. Fruits précoces. Variétés précoces et variétés tardives d'une même espèce. Asperges, petits-pois précoces ( primeur) . « L'année dernière, à cette époque, la véronique précoce n'avait pas tant d'éclat » (Chardonne). Qui produit, porte (des fruits, des fleurs) avant la pleine saison. Pêcher, rosier précoce.
Dont la croissance est très rapide (animaux). Races précoces. Élevage d'ovins précoces.
2Qui survient, se développe plus tôt que d'habitude. Automne précoce. La cuisine « se trouvait déjà glacée par les gelées précoces de novembre » (Zola). « Dans son visage exsangue [...] des rides précoces » (Green). prématuré.
Méd. Sénilité précoce : gérontisme. Démence (3o) précoce. Éjaculation précoce.
3Méd. Qui se fait au stade initial de la maladie. Diagnostic précoce. Traitement précoce.
4Qui se produit, se fait plus tôt qu'il n'est d'usage ou que ne l'exigerait la raison, la prudence. Mariage précoce.
(Vie psychique) Enfant qui fait preuve d'une maturité précoce. « ce petit bonhomme m'étonna quelquefois par des crises singulières de tristesse précoce » (Baudelaire). « des yeux rieurs, où flambaient les vices précoces » (Zola).
5(v. 1750) (Personnes) Dont le développement intellectuel est très rapide. « le petit Ludovic, était un enfant précoce [...] et montrait les dispositions les plus étonnantes pour son âge » (Gautier). avancé; prodige.
Chez qui l'instinct sexuel s'est éveillé très tôt. « Son enfant me paraissait très avancée, très précoce » (Bernanos).
⊗ CONTR. Tardif. Arriéré, attardé, retardé.

précoce adjectif (latin praecox, -ocis) Qui se produit avant le temps normal ou habituel : Une calvitie précoce. Qui survient plus tôt qu'on ne l'aurait souhaité : Hiver précoce. Se dit d'un enfant dont la maturité, le développement intellectuel correspondent ordinairement à un âge supérieur au sien. Se dit d'un enfant, d'un jeune chez qui la puberté apparaît relativement tôt ou chez qui l'instinct sexuel s'éveille relativement tôt. Se dit d'une variété ou d'un cultivar qui atteint un certain stade de développement dans un délai plus court qu'un autre. Se dit d'un animal domestique capable d'avoir de hauts rendements zootechniques, du fait des caractéristiques de sa race ou de ses caractéristiques individuelles. ● précoce (synonymes) adjectif (latin praecox, -ocis) Qui se produit avant le temps normal ou habituel
Synonymes :
- prématuré
Se dit d'un enfant dont la maturité, le développement intellectuel...
Synonymes :
- avancé
Contraires :
- arriéré
- attardé
- demeuré
- retardé
Se dit d'une variété ou d'un cultivar qui atteint un...
Synonymes :
- hâtif
Contraires :

précoce
adj.
d1./d Qui se développe, qui arrive à maturité avant la saison. Fruit précoce.
|| (Espèces végétales.) Qui donne des produits précoces. Haricots, fraises précoces (ou, subst., des précoces).
|| (Animaux) Dont la croissance est rapide.
d2./d Fig. Qui se manifeste plus tôt qu'il n'est habituel. Talent précoce.
|| Enfant précoce, développé avant l'âge, physiquement ou mentalement.
d3./d Qui se produit de bonne heure; prématuré. Chaleur précoce.

⇒PRÉCOCE, adj.
I. A. —[Appliqué à un produit de la terre]
1. Qui atteint son stade de maturité avant les autres variétés de son espèce. Synon. hâtif, primeur; anton. tardif. Blé, petit pois, raisin précoce. La récolte commence fin août, première semaine de septembre pour les houblons précoces et deuxième quinzaine de septembre pour les variétés tardives (Industr. fr. brass., 1955, p.4). Le vigneron pratique une sélection de certains types [de greffons], les plus rustiques, les mieux aoûtés, les plus précoces ou les plus productifs (LEVADOUX, Vigne, 1961, p.26):
1. C'était un soir sans lune, un soir sans étoiles, un de ces soirs brumeux où l'air semble gras d'humidité. Une odeur vague de pommes flottait auprès des cours, car c'était l'époque où on ramassait les plus précoces, les pommes «euribles» comme on dit au pays du cidre.
MAUPASS., Contes et nouv., t.1, Père Amable, 1886, p.219.
Empl. subst. Les premiers et les plus beaux raisins sont déposés sur l'autel de la Vierge (...). C'est l'hommage de la «précoce» (Brie, Champagne), grappe de raisin fixée à la main de la Mère de Dieu (MENON, LECOTTÉ, Vill. Fr., 2, 1954, p.73).
P. méton. [Appliqué à un arbre, un plant, une plantation] Qui produit ou porte des fruits, des fleurs, des feuilles précoces. Cerisier, pommier précoce. Cépages précoces. Ce sont ceux qui [viennent] à maturité 8 à 10 jours au moins avant le chasselas (LEVADOUX, Vigne, 1961, p.36).
2. Qui apparaît, fleurit ou mûrit avant les autres individus issus du même végétal ou de la même espèce. Toute sa joie naissante gela d'un coup, comme les pousses trop précoces (ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p.547). Par instants, un fruit précoce tombe et jaillit de sa cosse dans un éclatement mat (MARTIN DU G., Vieille Fr., 1933, p.1100).
3. Qui pousse ou mûrit tôt dans la saison. Combien tout cela l'enivrait, ce vent taquin, ce jeune azur, ces fleurs précoces, cette verdure nouvelle (COPPÉE, Bonne souffr, 1898, p.27).
P. méton. [Appliqué à un arbre] Qui bourgeonne ou fleurit avant les autres. On ne voit pas encore aux arbres les plus précoces ces premiers boutons que Bernardin de Saint-Pierre appelle des gouttes de verdure (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1838, p.345).
En partic. Fruit précoce. Qui atteint sa maturité avant d'autres espèces de fruits, généralement au printemps (p.oppos. à fruit tardif qui mûrit en automne). Un déficit important subsiste de février à juin (...) il pourrait être comblé notamment par (...) l'accroissement de la production des fruits précoces (fraises, cerises) (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p.15).
Au fig. Personne dont les aptitudes intellectuelles ou physiques se sont manifestées de bonne heure. Il est (...) dangereux de faire marcher les enfants de trop bonne heure. Ne précipitons jamais rien: un fruit précoce n'est souvent qu'un fruit avorté (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p.254).
B. —[Appliqué à un phénomène naturel gén.]
1. [Lié aux saisons] Qui survient plus tôt que de coutume. Hiver précoce. Quelques cerisiers, touchés par les gelées précoces, semblaient revêtus d'un rouge éclatant (...) qui détonnait dans la nudité des campagnes (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p.19). À l'hiver mou avait succédé un printemps précoce, déjà tiède, bien que coupé de brusques coups de vent froid (DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p.431):
2. ... sous le ciel livide chargé de neige, malgré le froid précoce qui succédait aux averses de la semaine, il balançait son tricorne, la tête nue, embroussaillée d'épais cheveux roux grisonnants.
ZOLA, Terre, 1887, p.53.
[Appliqué à une circonstance liée aux saisons] Le vieil écumeur ne pensait point à l'hiver approchant que les migrations précoces de ramiers et de geais (...) annonçaient prochain et rigoureux (PERGAUD, De Goupil, 1910, p.59). À une table voisine vinrent s'asseoir deux femmes également jolies, en précoce toilette d'été (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p.187).
2. [Appliqué à un événement, à une coutume, à un mécanisme physiol.]
a) Qui survient chez une personne avant l'âge généralement admis. Maternité précoce. J'aurais cru qu'une mort précoce et volontaire aurait déraciné cet homme de la terre (LAMART., Jocelyn, 1836, p.785). Tu es une fille nerveuse, d'hérédité alcoolique, pubère depuis deux ou trois ans, souffrant d'une grossesse précoce (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p.110):
3. ... ce qu'il y a de meilleur contre tous les égarements de la sensualité, c'est encore et toujours la femme. Le vrai guérit des emportements dangereux de la chimère et des folies malsaines de l'exagération. Au point de vue de la pureté, rien ne vaut le mariage précoce.
AMIEL, Journal, 1866, p.375.
b) PÉDAG. Scolarisation précoce. Scolarisation d'un enfant avant l'âge normal. La scolarisation précoce peut avoir pour beaucoup d'enfants des effets désastreux (FOULQ. 1971).
Enseignement précoce des langues. Enseignement d'une langue vivante étrangère à de jeunes enfants (d'apr. D. D. L. 1976).
II. —[Appliqué à une pers., ou à l'un de ses attributs]
A. —[Appliqué à un enfant, à un adolescent] Dont le développement physique ou psychique se produit plus tôt que chez les autres enfants. Synon. avancé. Enfant précoce pour son âge. Tu es trop jeune encore pour bien me comprendre, malgré la maturité précoce de ton esprit (MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p.253). Il était très enfant, et en même temps terriblement dégourdi et éveillé: un peu en retard pour le corps, très en avance pour l'imagination. Il n'était pas un adolescent, il était un enfant précoce: ce n'est pas la même chose (MONTHERL., J. filles, 1936, p.991).
En partic. Dont la puberté survient plus tôt que la moyenne d'âge habituelle; qui a une connaissance, une certaine expérience de la sexualité malgré son jeune âge. Il tenait à savoir si Lucile fréquentait des garçons, si son éducation sexuelle était avancée ou non. Pensez donc qu'elle avait à peine quatorze ans! Nous en avons parfois, je ne le nie pas, des enfants trop précoces, qui retrouvent des garçons dans les rues, surtout l'hiver, quand il fait noir (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p.136):
4. Ce n'était plus une enfant, ce n'était pas encore une femme; elle était grasse et formée, tout en gardant un air de gamine précoce, poussée vite, presque mûre.
MAUPASS., Contes et nouv., t.2, Pte Roque, 1885, p.1039.
Empl. subst. Avide d'être plus fort, l'infériorisé veut tout avoir: il est avare, curieux, méticuleux par angoisse souvent; pour se réhabiliter à ses propres yeux, il devient un précoce sexuel. La vive conscience de sa faiblesse déclenche le mécanisme de compensation (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.598).
Puberté, développement sexuel précoce. L'hypergénital, qui se révèle dès l'adolescence par un développement sexuel précoce, présente (...) une excitation de l'humeur parfois poussée jusqu'aux troubles maniaques (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.169).
[Appliqué à une manifestation particulière de la précocité] Génie, talent précoce. Étant âgé de neuf ans, —il était déjà d'une intelligence extraordinairement précoce et porté à la résolution des problèmes les plus bizarres, les plus difficiles (G.LEROUX, Parfum, 1908, p.19):
5. Sa sagesse, sa raison précoce, le sérieux de son esprit, son goût pour l'étude la désignaient, d'ailleurs, pour des fonctions que nous espérions alors faire tourner au profit de la morale publique et de l'éducation de la nation.
RENAN, Drames philos., Abbesse Jouarre, 1886, I, 5, p.627.
Expérience, éducation précoce (de qqc.). Connaissance anticipée (de quelque chose). [Madeleine] surprit des groupes qui parlaient d'hommes; elle se mêla à ces conversations, avec la curiosité ardente de la femme qui s'éveille dans l'enfant, et reçut ainsi l'éducation précoce de la vie (ZOLA, M. Férat, 1868, p.32).
♦Domaine intellectuel ou artist. Dont le génie se révèle de bonne heure, en particulier dans la production d'oeuvres. Écrivain, musicien précoce. Il y a des mathématiciens précoces, témoin Pascal; des poëtes, non (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p.86). Beethoven moins précoce [que Mozart] n'avait encore composé [en 1800] que deux grands ouvrages pour orchestre (PROD'HOMME, Symph. Beethoven, 1921, p.4).
B.ZOOTECHNIE
1. Animal élevé pour sa chair et dont la croissance rapide permet une bonne rentabilité en boucherie. Les bovins de race française Frisonne, Salers, Normande (...) sont des animaux précoces (Lar. agric. 1981).
2. Femelle apte à se reproduire de bonne heure. La Jersiaise danoise est précoce (premier vêlage à 23 mois) et a une longévité analogue aux autres (WOLKOWITSCH, Élev., 1966, p.135).
C.MÉD. (biol., pathol.)
1. a) [Appliqué à une transformation ou à une altération physique visible] Qui apparaît prématurément. Calvitie, embonpoint, rides précoce(s). Atteint d'une alopécie précoce, il avait la figure complètement glabre. Pas un cil aux paupières, pas un vestige de sourcils, pas un poil de barbe (THEURIET, Mais. deux barbeaux, 1879, p.30). C'était un garçon atteint d'obésité précoce et qui, au réfectoire, vidait les plats (MAURIAC, Pharis., 1941, p.9).
b) [Appliqué à un processus biol., à une altér. organique ou fonctionnelle]
Accouchement précoce. Qui se produit avant la date prévue. Synon. prématuré.
Démence précoce. V. démence A.
Éjaculation précoce. V. éjaculation A.
Sénilité précoce. Apparition avancée des signes cliniques liés à la vieillesse. P. plaisant. D'après Élie Metchnikoff, la terreur que nous inspire aujourd'hui la mort vient seulement de ce qu'elle nous surprend avant l'heure: nous mourons tous de sénilité précoce (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p.131).
2. a) Diagnostic précoce. Détection d'une atteinte pathologique à un stade peu avancé de la maladie. La grande préoccupation lorsque s'ouvre le XXe siècle est le mode de début de la tuberculose de l'adulte, l'étude des moyens qui permettront d'établir d'une façon précise le diagnostic précoce de la maladie (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p.100).
Traitement précoce. Traitement appliqué dès le début de la maladie. Ce traitement doit être précoce et énergique, à condition que l'âge du sujet ou son état organique ne constituent pas une contre indication à certains médicaments (QUILLET Méd. 1965, p.340).
b) [En parlant d'un signe clinique] Dont les manifestations se produisent au stade initial d'une maladie. Le rhumatisme scarlatin est précoce ou tardif. Les formes précoces sont plus fréquentes que les formes tardives (RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p.520).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.1. 1651 «(fruit ou plante) qui vient à maturité avant le temps» (N. DE BONNEFONS, Le Jardinier françois, p.23 d'apr. R. ARVEILLER ds Mél. Gamillscheg (E.) 1968, p.31); 1694 «qui produit des fruits précoces» (Ac.); 2. 1688 «prématuré, fait très tôt» livres précoces (FURETIÈRE, Factums, t.1, p.191); 1690 esprit precoce (FUR.); 1762 (fille) précoce en tout (ROUSSEAU, Émile, p.752). Empr. au lat. praecox, -ocis, de «hâter la maturité de, mûrir complètement», au propre (en parlant des fruits et des plantes) et au fig. Fréq. abs. littér.:603. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 847, b) 785; XXes.: a) 897, b) 880.
DÉR. Précocement, adv. D'une manière précoce. a) De bonne heure, avant ou tôt dans la saison (supra I). Fleur précocement éclose, fruit précocement mûri. b) Avant l'âge habituellement requis (supra II). Vuillaume était, en 1900, un grand garçon de vingt-sept ans, aux cheveux précocement gris (DUHAMEL, Terre promise, 1934, p.125). Carlo Beneduce (...) avait conçu une sorte de timidité de sa fille, précocement femme (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.419). Ainsi, à la longue (...) sombre-t-on (...) dans une espèce d'ataraxie précocement sénile (ARNOUX, Double chance, 1958, p.60). []. 1re attest. 1839 (MICHELET, Journal, p.322); de précoce, suff. -(e)ment2. Fréq. abs. littér.: 40.

précoce [pʀekɔs] adj.
ÉTYM. 1672, n. m., « fruit précoce »; adj., 1680; lat. præcox, de præcoquere, de præ, et coquere « faire cuire; faire mûrir ».
1 Qui est mûr avant le temps, plus tôt que les autres individus de son espèce (végétaux). Hâtif. || Fruits précoces (→ Pervertir, cit. 3). || Variétés précoces, tardives d'une même espèce. || Maraîcher qui récolte des asperges, des petits pois précoces ( Primeur).Par anal. (En parlant d'animaux). Dont la croissance est très rapide. || Races précoces. || Élevage d'ovins précoces.
1 La précoce hyacinthe est le tendre mignon
Que sur ces prés fleuris caressait Apollon (…)
Voltaire, Poésies, « Apologie de la Fable ».
2 L'année dernière, à cette époque, la véronique précoce n'avait pas tant d'éclat (…)
J. Chardonne, l'Amour du prochain, p. 73.
2 (XIXe). Qui survient, se développe plus tôt qu'il n'est habituel de le constater.(Temps, saison). || Automne précoce (→ Halo, cit. 3). || Mauvais temps précoce (→ Octobre, cit. 3).
3 (…) la cuisine, avec les trois maigres tisons du dîner, se trouvait déjà glacée par les gelées précoces de novembre.
Zola, la Terre, I, V.
(Événements, évolutions, altérations). Prématuré. || Calvitie (cit. 1) précoce (→ Argenter, cit. 3). || Embonpoint précoce (→ Gras, cit. 15). || Rides précoces (→ Graver, cit. 7). || Puberté précoce. || Sénilité, vieillissement précoce (→ Déchéance, cit. 5).
4 C'était un jeune homme aux épaules étroites (…) Dans son visage exsangue de blond mal nourri, des rides précoces semblaient prendre plaisir à sillonner en tous sens une chair misérable.
J. Green, Léviathan, I, X.
Méd. || Démence précoce.Éjaculation précoce.
Qui se produit, se fait plus tôt qu'il n'est d'usage ou que ne l'exigerait la raison, la prudence. || Mariage précoce (→ Eugénique, cit. 1).
(Vie psychique). || Enfant qui fait preuve d'une maturité précoce (→ Enfantin, cit. 7). || Grâces (cit. 85) écloses dans tout l'éclat d'une maturité précoce. || Intelligence (cit. 5) précoce.
5 (…) ce petit bonhomme m'étonna quelquefois par des crises singulières de tristesse précoce (…)
Baudelaire, le Spleen de Paris, XXX.
6 (…) tous les autres enfants, même les plus jeunes, ouvraient des yeux rieurs, où flambaient les vices précoces.
Zola, la Joie de vivre, t. II, VII, p. 31.
3 (V. 1750). Personnes. Dont le développement intellectuel est très rapide. || Enfant précoce (→ Indigne, cit. 17). Avancé (pour son âge); prodige.
7 (…) le petit Ludovic, était un enfant précoce, une véritable merveille, et montrait les dispositions les plus étonnantes pour son âge.
Th. Gautier, les Grotesques, IV.
8 — Ce sont peut-être des lycéens ? demanda-t-elle, se souvenant que son fils, à seize ans écrivait des choses de cet acabit. — Oh ! non, dit Costals. Je connais quel-ques-uns des signataires. Ce sont des hommes d'une trentaine d'années. Mais il y a certains milieux de pensée, à Paris, où l'on n'est pas précoce.
Montherlant, les Lépreuses, I, III.
(Mil. XVIIIe, Buffon). Spécialt. Qui a une connaissance, une expérience des choses sexuelles très au-dessus de son âge; chez qui l'instinct sexuel s'est éveillé très tôt.
9 Le plus discrètement possible, j'ai donc essayé de faire comprendre à Mme Dumouchel que son enfant me paraissait très avancée, très précoce (…) que sa conduite, ou du moins ses manières, ne me convenaient pas. — « Qué manières ? » — « Un peu de coquetterie », ai-je répondu.
Bernanos, Journal d'un curé de campagne, p. 114.
CONTR. Tardif. — Arriéré, attardé.
DÉR. Précocement, précocité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • precoce — PRECÓCE, precoci, ce, adj. (Despre fiinţe şi însuşiri ale lor) Care se dezvoltă fizic sau psihic înainte de vârsta normală, care este mai matur în comparaţie cu cei de aceeaşi vârstă. ♦ (Despre plante sau fructe) Care ajunge la maturitate foarte… …   Dicționar Român

  • precoce — PRECOCE. adj. Meur avant la saison, se dit ordinairement de certains fruits qui viennent avant les autres de la mesme espece. Cerises precoces. pesches precoces. On dit aussi, Des precoces absolument, pour dire, Des cerises precoces. On dit aussi …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Precoce — Pre*coce , a. [F. pr[ e]coce.] Precocious. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • precoce — /pre kɔtʃe/ agg. [dal lat. praecox ocis, der. di praecoquĕre maturare precocemente ]. 1. a. (agr.) [di pianta o frutto, che si sviluppa o matura prima del dovuto] ▶◀ prematuro, primaticcio. ◀▶ tardivo. b. (fig.) [di bambino o ragazzo, che… …   Enciclopedia Italiana

  • precoce — adj. 2 g. 1. Maduro antes da estação própria; temporão. 2.  [Figurado] Que se desenvolve mais cedo que de ordinário. • adv. 3. Prematuramente …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • précoce — (pré ko s ) adj. 1°   Mûr avant la saison. •   Il manque à quelques uns jusqu aux aliments.... l on mange ailleurs des fruits précoces, l on force la terre et les saisons pour fournir a sa délicatesse, LA BRUY. VI. •   Mauvaise herbe est précoce… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • precoce — pre·cò·ce agg. CO 1a. di pianta o frutto, che si sviluppa e matura prima del tempo: fioritura precoce; pesche, mele precoci Sinonimi: prematuro, primaticcio. Contrari: tardivo. 1b. fig., di bambino o ragazzo, che presenta uno sviluppo corporeo,… …   Dizionario italiano

  • PRÉCOCE — adj. des deux genres Mûr avant la saison. Il se dit De certains fruits, de certains légumes qui viennent avant les autres de la même espèce. Fruit précoce. Des cerises précoces. Des pêches précoces. Des pois, des fèves précoces.   Il se dit aussi …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PRÉCOCE — adj. des deux genres Qui est mûr avant la saison. Il se dit de Certains fruits, de certains légumes qui viennent avant les autres de la même espèce. Fruit précoce. Des cerises précoces. Des pêches précoces. Des pois, des asperges précoces. Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • précoce — adj. pro./fig. ; hâtif, (ep. des plantes, des fruits, des légumes...) : ke précoce vin / venyan précoce deûra <qui précoce vient / viennent précoce tôt> (Saxel) ; matnî, re, e <matinal> (Cordon) ; printanî, re, e <printanier>… …   Dictionnaire Français-Savoyard